Le reggae, une des expressions musicales jamaïcaines

Le reggae

Publié le : 16 février 20183 mins de lecture

Qui dit reggae pense culte rasta et non-violence. Mais cette musique, née en Jamaïque dans les années 1960, va bien au-delà de ces clichés. Fruit d’un vaste métissage, la plus populaire des musiques jamaïcaines continue d’étendre son influence de par le monde. Zoom sur ce style dans ce qui suit.

Histoire du reggae

Basé sur le mento, une musique traditionnelle jamaïcaine ; le ska et le rocksteady, le reggae s’est imposé et a laissé ses marques. À la fin des années 1960, il apparaît en Jamaïque. Ce rythme a pour racine les musiques traditionnelles métissées. Il a également été influencé par le Rythm’n blues, le Jazz et le Soul music, qui étaient autrefois très en vogue sur l’île. Actuellement, beaucoup de styles de musique s’inspirent du reggae dans le monde. Il devient une musique universelle, dont le principal ambassadeur est Bob Marley. Étymologiquement  parlant, le mot reggae est né en Jamaïque en 1968, mais pourrait être également né du mot anglais jamaïcain « streggae », qui désigne une personne mal ou trop peu habillée.

À explorer aussi : Le slack, un style de reggae

 Reggae, musique jamaïcaine

Musique du ghetto, liée à la culture rasta c’est-à-dire éloge de la vie naturelle de la marijuana, de l’homme noir et de la culture noire issue d’Éthiopie, le reggae franchit les frontières jamaïquaines en 1968. Autrefois, les paysans Jamaïcains jouaient le reggae après leur dure journée de travail. Cette musique leur permettait d’oublier un peu leur quotidien. De nombreux artistes influencés par la musique noire américaine émergent parmi eux,  Peter Tosh, Jimmy Cliff, et The Skatalites. Ils vont rapidement trouver un son qui leur est propre et le reggae devint célèbre en Jamaïque.

À parcourir aussi : Le Reggae, les rastas, le judaïsme et le sionisme... un surprenant mélange

Bob Marley, ambassadeur de reggae

Si le reggae a fait le tour du monde, c’est  grâce à Bob Marley qui a été et demeure son principal ambassadeur bien au-delà des frontières de la Jamaïque. Même après avoir connu un succès fulgurant, Bob Marley continua à prôner la philosophie rasta dans ses chansons. Pourtant, avant de devenir un super star, Bob Marley s’est essayé à de nombreux genres musicaux, ska, soul et rock steady. Tout au long de sa vie, Bob Marley s’est inspiré de la symbolique rastafari pour construire sa propre personnalité et véhiculer un message d’amour et de paix. Depuis sa disparition en 1981, le reggae s’est progressivement émancipé de la culture jamaïquaine. Cependant, Marley reste le catalyseur de ce mouvement jamaïquain. Grâce à lui, le reggae traversa les océans pour se propager dans le monde entier.

Plan du site